fr
Votre Pass Lorraine
Architectures
lorraines

Parcours renaissance

C2Images

Si Pont-à-Mousson puise ses racines dans l’époque médiévale et si cette période fut pour elle synonyme de prospérité, c’est avec la Renaissance que s’ouvrit une ère de grandeur pour la ville. En effet, le 16e siècle vit Pont-à-Mousson devenir un centre intellectuel et religieux de premier ordre, avec la fondation de l’Université. Dans le sillage de l’Université se développa l’imprimerie, ainsi qu’un certain essor économique qui permit l’embellissement de la ville au goût de la Renaissance.

En 11 étapes pédestres découvrez les principaux éléments architecturaux datant de la Renaissance au centre-ville de Pont-à-Mousson :

Les arcades de la place Duroc

Place ceinturée d’arcades depuis, semble-t-il, la fin du Moyen Age, la place Duroc a été réaménagée dans les premières années du duc Charles III. Les arcades conservent encore pour certaines le plus pur style de la période Renaissance avec des décors constitués de rainures, de rangées d’oves…

Maison des « Sept Péchés Capitaux »

Situé à l’entrée de la rue Victor Hugo, cet immeuble flanqué d’une tour d’angle en encorbellement constituait au 16e siècle « Le Château d’Amour », résidence ducale, puis plus tard, le siège de la Prévôté. La seconde partie de l’édifice était la demeure du Cardinal de Lorraine. Sa façade a conservé tous les attributs de l’architecture Renaissance. Sur la façade, sept cariatides viennent encadrer les fenêtres. La tradition populaire a reconnu en celles-ci la représentation des « Sept péchés capitaux » ; d’où le nom de « Maison des sept péchés capitaux ».

Église Saint-Laurent ... le Christ de Ligier Richier et le Retable de Philippe de Gueldre...

Érigée au milieu du 13e siècle, l’église Saint-Laurent fut en partie reconstruite dans la première moitié du 16e siècle. En son sein se trouvent, le Christ montant au Calvaire, attribué au célèbre sculpteur Ligier Richier, et le Retable de Philippe de Gueldre, tous deux du 16e siècle.

L‘hôtel des Échevins

Au n° 19 de la rue Saint-Laurent se dresse une imposante demeure construite à la fin du 16e siècle par la famille de Reims. La façade mêle des éléments de la Renaissance allemande et italienne. Le linteau de la fenêtre centrale au premier étage laisse apparaître la devise “Memento Mori* ” et la date de construction de l’édifice : 1598. * “souviens-toi que tu mourras”

L‘hôtel des Charvets (Presbytère)

Au n° 11 de la rue Saint-Laurent se trouve l’hôtel des Charvets, vieille famille d’universitaires et de magistrats mussipontains. Il s’agit aujourd'hui du presbytère de la paroisse Saint Pierre Fourier.

La Faculté de Droit

Au n° 58 de la rue Saint-Laurent se remarque l’ancienne Faculté de Droit, dont il reste une porte encadrée de deux pilastres d’ordre ionique, surmontée d’un fronton en demi-cintre, détruit à la Révolution, ainsi qu’un grand escalier dans la cour intérieure.

Façades Renaissance rue Clémenceau

Aux n° 6 et 8 de la rue Clémenceau se dévoilent deux façades d’époque Renaissance.

Hôtel particulier

Aux n° 4 et 6 de la rue de Lemud, face à l’ancienne église des Carmélites s’élève un hôtel particulier, datant de la Renaissance. Construit vers 1580 par la famille de Rains, on y accède par un imposant porche. Le n°6 a d’ailleurs conservé une pierre d’angle Renaissance.

Hôtel de la Monnaie (Musée)

Au n° 2 de la rue Magot de Rogéville se dresse l’Hôtel de la Monnaie. Ce somptueux édifice de la Renaissance possède tous les attributs architecturaux de la période. C’est en son sein que fut installé le musée municipal dédié au papier mâché.

Linteau de porte

Au n° 6 de la rue de la Poterne, se trouve un linteau de porte en plein cintre datant de l’année 1593.

L’Université (cour d’Honneur du Lycée Marquette)

La façade Renaissance de la cour d’Honneur est un vestige de l’ancienne Université fondée en 1572.

Localisation

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont nécessaires au traitement de votre demande (sauf mention contraire). Elles sont enregistrées et transmises au pôle marketing et digital de Lorraine Tourisme en charge du traitement de votre demande d’information touristique. Ces données sont conservées 3 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant, que vous pouvez exercer en adressant une demande par courriel à contact@tourisme-lorraine.fr ou par courrier signé accompagné de la copie d’un titre d’identité à l’adresse suivante : Lorraine Tourisme – Abbaye des Prémontrés – BP 97 – 54704 PONT A MOUSSON CEDEX

Envoi
0
Publicité