Tous les articles

Randonner
avec les chamois

Il est 6 h du matin. Pierre nous a donné rendez-vous au Refuge du Sotré à Xonrupt-Longemer. Puis direction la route des Crêtes pour partir à la rencontre des chamois.

Le réveil est matinal aujourd’hui. Pierre, guide accompagnateur en montagne nous attend au Refuge du Sotré. Il fait un peu frais. La lumière du jour qui se lève nous offre déjà un premier émerveillement. Nous découvrons la magnifique vue sur la vallée et le lac de Xonrupt-Longemer.

Lorraine Tourisme

Une fois les présentations faites, notre petit groupe s’élance et traverse une forêt de hêtres, la dernière avant les sommets. Très vite, le paysage change radicalement et l’horizon s’ouvre sur les hautes-chaumes : des terres couvertes de bruyères et de pieds de myrtilles. Les rares arbres qui poussent ici, battus par le vent, ont une drôle d’allure.

Lorraine Tourisme

Le soleil qui se lève sur le Massif des Vosges nous éblouit. Pierre en profite pour faire une première halte et nous fait découvrir des gentianes, avec lesquelles on fabrique la fameuse eau-de-vie. Il nous montre également les dernières traces du tramway du col de la Schlucht qui acheminait jusqu’ici les premiers visiteurs, en 1904.

Lorraine Tourisme

Nous arrivons maintenant sur les hauteurs. Le chemin est plus étroit et la vue sur les pentes escarpées est vertigineuse. Le paysage s’étire au loin, sur le versant alsacien du massif. Seul le chant des oiseaux se fait entendre. Les chamois ne doivent plus être loin.

Lorraine Tourisme

Nous reprenons notre marche et soudain Pierre s’arrête : il a repéré 2 chamois, à flanc de montagne. Comme ils sont loin, les jumelles s’imposent. Émerveillés, nous découvrons ces animaux sauvages dans leur milieu naturel.

Lorraine Tourisme

Nous longeons la crête. Pierre continue son cours de botanique. Sous nos pieds, le sol est couvert de fenouil sauvage. À chacun de nos pas, son odeur se répand dans l’air. Juste à côté, il y a de l’arnica sauvage. Cette jolie fleur jaune, bien connue pour ses vertus médicinales, est un trésor de bienfaits. À toucher avec les yeux, sa cueillette est réglementée !

Lorraine Tourisme

Nous apercevons de nouveau des chamois. Ils sont plus près de nous cette fois. « Mais attention, il n’est pas question de les déranger » prévient Pierre. « Ici les clôtures, ce n’est pas pour les animaux mais pour les hommes. Nous sommes en plein cœur du Parc naturel régional des Ballons des Vosges. Nous nous devons de respecter la nature. » On se tait et on admire le spectacle pendant de longues minutes.

M. Laurent

Nous arrivons au sommet du Hohneck, à 1 363 mètres d’altitude. Nous prenons le temps d’admirer le panorama à 360°. Le ciel bien dégagé nous permet d’apercevoir les Alpes et de deviner le Mont Blanc.

Lorraine Tourisme

Le soleil est maintenant bien plus haut dans le ciel. Il est temps de redescendre vers le refuge. Nous marchons depuis près de 2 heures et nous n’avons croisé que quelques rares marcheurs. Les prés sont à nouveaux couverts de fleurs et d’herbes hautes. Dernier bonheur : un chamois est là, à quelques mètres de nous, comme pour nous escorter sur le chemin du retour. Il croise le chemin et disparaît finalement au loin.

Lorraine Tourisme

8h30, on aperçoit le toit du refuge du Sotré. La balade est terminée. À l’heure où les premiers résidents se lèvent, nous prenons un petit déjeuner bien mérité sur la terrasse du refuge. L’occasion de partager avec Pierre les instants magiques que nous venons de vivre. Nous avons vu une quinzaine de chamois, admiré des paysages à couper le souffle, découvert la faune locale et fait une belle rencontre.

Lorraine Tourisme

Les autres articles

Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts, un affichage de contenus personnalisés et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

J’accepte