Tous les articles

Des flammes… à la lumière,
côté coulisses

« Des Flammes… à la Lumière », le spectacle événement incontournable en Lorraine. Chaque été, le son et lumière de la bataille de Verdun rejoue cette grande page d’Histoire dans un décor naturel grandiose. Deux hectares d’espace scénique, 900 costumes, 250 acteurs et des bénévoles passionnés. Parmi eux, Dominique. Rencontre en coulisses.

« Je fais partie de l’association Connaissance de la Meuse depuis presque 30 ans. J’ai toujours aimé l’histoire et le patrimoine. Lorsqu’en 1996 arrive le 80e anniversaire de la bataille de Verdun, l’association décide de créer un son et lumière. C’était déjà avec Jean-Luc Demandre, l’actuel metteur en scène. Le sujet m’intéressait car mon grand-père et son père avaient fait cette guerre. Bon papa était mobilisé comme officier, en tant que vétérinaire pour les chevaux et les ânes. Il était basé à la citadelle souterraine.
C’est comme ça que je suis devenue figurante du spectacle. J’ai emmené mon mari et trois de mes quatre fils dans cette aventure. Au départ, ce son et lumière n’était prévu que pour être joué 5 ou 6 ans. Et ça fait maintenant plus de 20 ans !

B. Jamot

Aujourd’hui, je travaille à la technique, et plus spécifiquement sur le groupe lumière. L’an passé, j’ai suivi des formations pour la projection vidéo des images sur la carrière.
En 20 ans, beaucoup de choses ont évolué dans la technique et le scénario du spectacle, mais le plaisir est intact. Je retrouve ce que mon grand-père nous racontait par bribes de sa vie de soldat, je revois ses yeux sombres dans ces moments-là. Salonique, les Dardanelles : ça réveille des souvenirs. J’ai aussi découvert différemment ma région et son histoire. Ça donne envie de plonger dans les livres, d’en savoir plus.

F. Lallemand

Prendre part au spectacle, c’est aussi une façon de transmettre au public et aux jeunes générations. Pour cette année particulière du centième anniversaire de la bataille de Verdun, nous avons la chance de voir le spectacle évoluer : de nouveaux décors, de nouvelles scènes comme celle des lettres de soldats que je trouve vraiment très émouvante ».

J’ai découvert différemment ma région et son histoire.

0
Publicité

Les autres articles

Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts, un affichage de contenus personnalisés et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

J’accepte