fr
Votre Pass Lorraine
Actualités

Journée de l’Art
nouveau 2019 à Nancy

Rue Félix Faure © B. Jamot

Dimanche 9 juin 2019, l’Art nouveau est fêté dans le monde entier. L’occasion de (re)découvrir le riche patrimoine de Nancy, capitale française de l’Art nouveau, avec Les visites de Lucie.

Lucie, passionnée et passionnante

Derrière Les visites de Lucie, se cache une jeune guide passionnée par l’histoire et l’histoire de l’art. Depuis 2016 elle propose des visites guidées privées, inédites et personnalisées dans Nancy. Au total une dizaine de petits circuits pédestre de 1 h 30 à 2 h, dont 6 consacrés à l’Art nouveau et à l’Art déco. Nous l’avons testé pour vous en amont de la journée mondiale de l’Art nouveau : l’occasion idéale de se laisser guider.

Une fois les présentations faites, nous voilà partis sous un soleil éclatant à la découverte des lieux emblématiques de ces 2 mouvements. Architecture Art nouveau ou Art déco ? À la fin du parcours, nous sommes incollables !

Premier arrêt : l’avenue Anatole France et ses magnifiques immeubles. Lucie nous explique les différences entre les deux mouvements. Les immeubles Art nouveau sont facilement reconnaissables grâce à leur décor floral. Les immeubles Art déco sont quant à eux dans un style épuré, avec des lignes géométriques. Il suffit de lever les yeux pour admirer les portes, fenêtres et balcons, qui portent presque tous les détails de ces deux mouvements. Chacun notre tour, on s’amuse à deviner le style des immeubles. Ce n’est pas toujours si évident que cela…

Le prochain stop se fait au cimetière de Préville. C’est dans ce cimetière que sont enterrées certaines figures du mouvement École de Nancy : Émile Gallé, Louis Majorelle, Eugène Corbin… Avec ses décors naturalistes, le mouvement Art nouveau est facilement reconnaissable sur les tombes.

Puis direction la rue Félix Faure. Incontournable sur le parcours, on peut y admirer de nombreuses maisons colorées, au style École de Nancy. On doit le charme de cette rue en grande partie à l’architecte César Pain, à l’origine des premières constructions au début du 20e siècle.

La visite se poursuit au Parc de Saurupt. Cet ancien quartier privé a la particularité d’abriter six magnifiques maisons de style Art nouveau : la villa Les Glycines, Marguerite, Les Roches… Au niveau de l’ancienne entrée du parc, la loge du gardien est toujours présente.

Ensuite, direction le centre de Nancy. C’est le moment d’ouvrir grands les yeux et de chercher les bâtiments Art nouveau. La ville en est remplie : la brasserie l’Excelsior, la devanture de la chambre de commerce et d’industrie, l’ancienne graineterie…
Vitraux, balcons, décors sculptés, motifs naturalistes… on prend le temps d’admirer les façades et grâce aux explications de Lucie, les décors prennent vie. Sur une porte on découvre 2 paons se faisant face. C’est fou l’effervescence créatrice qui animait Nancy à l’époque.

Voilà près de 2 heures que Lucie nous guide dans la ville. La balade se fait facilement à pied. On se laisse porter par les histoires passionnantes de ces lieux de vie à travers les architectes, les propriétaires et les nombreuses anecdotes.
Que vous soyez Nancéien, Lorrain, en vacances à Nancy pour le week-end, on vous recommande vivement cette belle expérience à vivre à deux, entre amis ou en famille.

La visite continue !

Pour prolonger l’expérience et devenir incollable sur l’Art nouveau, allez visiter le musée de l’École de Nancy. Ancienne demeure d’Eugène Corbin, ce musée regroupe meubles, objets d’art, verreries, et céramiques, travaillés par les artistes de l’École de Nancy.
À quelques rues de là, prenez le temps de découvrir la Villa Majorelle avec ses vitraux de Gruber, des céramiques de Bigot, des peintures de Jourdain, et bien plus encore. C’est la première maison entièrement Art nouveau de Nancy. Surnommée aussi JIKA (des initiales de l’épouse de Louis Majorelle, Jeanne Kretz), elle rassemble les codes de ce grand courant artistique français.
Actuellement en travaux, la Villa Majorelle réouvrira ses portes début 2020.

Un peu d’histoire
À la fin du 19e siècle, Nancy devient une pépinière d’artistes et d’industriels d’art qui s’inspirent de la nature : fleurs, feuilles, libellules… c’est l’Art nouveau ! Parmi les créateurs français de ce courant international, Émile Gallé, les frères Daum, Émile André, Louis Majorelle, Victor Prouvé ou Jacques Gruber. Tous Lorrains, ils créent officiellement l’École de Nancy en 1901.

« L’art pour tous, et l’art dans tout ! »

Un mouvement qui inspire aussi les architectes dont les nombreux témoignages ponctuent toute la ville : façades des hôtels particuliers, immeubles ou magasins. Il faut entrer dans les cafés, les banques et pousser la porte du musée de l’École de Nancy pour apprécier tous les aspects de cet art interdisciplinaire qui joue avec les matières. Décoration intérieure, vitrail, mobilier, bijoux, luminaire, ferronnerie et même jardin… telle la nature, rien ne pouvait arrêter cette énergie créatrice.

Cet article vous a plu ?

Merci d'avoir voté !

Parce que votre avis compte pour nous, dites-nous si cet article vous a été utile.

Note moyenne : (4/5)
0
Publicité