fr
Votre Pass Lorraine
Actualités

Réouverture de la
Villa Majorelle à Nancy

© Pierre Defontaine/ARTGE Destination Lorraine

Amateurs d’Art nouveau, la Villa Majorelle réouvre ses portes le 15 février 2020 ! Après plusieurs mois de restauration, cette maison emblématique de l’Art nouveau nancéien vous invite à pénétrer dans l’intimité familiale de Louis Majorelle.

Après d’importants travaux de rénovation extérieurs puis intérieurs, la Villa Majorelle s’ouvre de nouveau à la visite lors du grand week-end inaugural des 15 et 16 février 2020.
En 1898, Louis Majorelle (industriel d’art) confie au jeune architecte Henri Sauvage (26 ans), l’élaboration des plans de sa maison personnelle à Nancy. La Villa Majorelle – ou Villa Jika, d’après les initiales de l’épouse de Louis Majorelle, Jane Kretz – est construite en 1901-1902. Première maison entièrement Art nouveau de Nancy, elle occupe une place toute particulière dans l’histoire de l’architecture nancéienne.

© ARTGE Destination Lorraine

À la découverte de l’éblouissante villa Jika 

À peine arrivés à la Villa, le charme opère. La fluidité des formes, les décors inspirés par la nature, les jeux de lumière et les vitraux, l’omniprésence du bois, le mobilier d’exception… la restitution minutieuse des décors d’origine connus et de l’ameublement des pièces met en évidence l’alliance entre architecture et arts décoratifs, tout en conciliant le beau et l’utile selon les principes de l’École de Nancy.

© ARTGE Destination Lorraine

Tout au long de la visite (prévoir 1 heure), les pièces se dévoilent une à une. Le vestibule et son décor réalisé au pochoir, l’escalier monumental et le lustre Algues de Majorelle-Gruber. La salle à manger et son imposante cheminée en grès flammé, le salon au mobilier à décor de pommes de pin, la terrasse… À l’étage on découvre la chambre à coucher qui renferme un mobilier d’exception. Et la visite se termine au dernier étage où la restitution de l’atelier de Louis Majorelle et de la salle de bain sont programmés pour 2021-2022.

Meublée à 70 % avec des pièces d’origine, la visite permet une grande proximité avec le mobilier et les objets et plonge le visiteur dans l’intimité de la famille Majorelle. De nombreuses pièces de grande valeur sont exposées, témoignant de l’effervescence créatrice de l’Art nouveau.

© ARTGE Destination Lorraine

Le musée de l’École de Nancy a également puisé dans ses collections pour présenter des pièces en verre, grès et en faïence conçues par Louis Majorelle et pouvant prendre place dans la maison.

“Une maison construite par un artiste, pour un artiste” 

Pour réaliser ce joyau de l’Art nouveau, Henri Sauvage s’est chargé de la décoration fixe et il a fait appel à d’autres artistes pour les interventions spécifiques :

  • Louis Majorelle, pour le mobilier et l’escalier.
  • Le maître-verrier nancéien Jacques Gruber, pour la conception des vitraux des pièces principales.
  • Ses amis parisiens, le céramiste Alexandre Bigot et le peintre Francis Jourdain, réalisent les grés flammés extérieurs et intérieurs et les peintures décoratives de de la salle à manger.
  • Et l’entreprise France-Lanord et Bichaton pour le gros œuvre, la structure en béton.
© ARTGE Destination Lorraine

J’y travaillai deux ans, remaniant cent fois mon ouvrage… Que ce premier client, que ce bel artiste reçoive ici (…) l’expression de ma plus vive gratitude pour la liberté inespérée qu’il me laissa – ne m’imposant, malgré mon jeune âge, ni les imites d’un crédit, ni ses idées personnelles.

Henri Sauvage

La recréation d’un espace habité, vivant et émouvant, marqué par le temps 

La visite est une véritable immersion dans l’intimité de la famille Majorelle, pleine d’émotion. La restitution des décors intérieurs disparus prend en compte l’état connu et la cohérence générale du décor. Louis Majorelle s’étant servi de sa demeure comme décor pour réaliser ses catalogues de vente de mobilier, des articles et publications d’époques ont permis de retraduire l’aspect de la maison lors de sa création.

© ARTGE Destination Lorraine

Malgré cela, de nombreuses zones d’ombres et inconnues subsistent. Plutôt que d’inventer, il a été demandé au peintre décorateur de réaliser un décor neutre et harmonieux avec l’existant. S’ajoute à cela la volonté de ne pas refaire à neuf mais de garder la notion de passé et d’usure. Ou encore la notion de « restauration réversible » : se laisser la possibilité de retirer ou complété un décor si de nouveaux éléments venaient à être connus.

Un grand week-end d’ouverture 

Pour célébrer l’ouverture de la Villa Majorelle, un week-end gratuit est programmé les 15 et 16 février 2020.
Visites de la Villa, parcours historique entre la Villa et le musée de l’Ecole de Nancy, animations… Un grand rendez-vous à ne pas manquer !

© Pierre Defontaine/ARTGE Destination Lorraine

Conditions de visite : 

Comme toute maison particulière qui se visite et pour garantir un confort de visite, la villa est accessible sur réservation (accueil de 64 personnes maximum).

Alors pensez bien à acheter votre billet en ligne en amont pour profiter, dans les meilleures conditions, de cette promenade dans le Nancy 1900. Un voyage dans le temps qui s’adresse à tous les publics, grâce au développement d’une application (disponible en français, en anglais, en allemand et en langue des signes), à la mise à disposition d’une maquette tactile, de livrets-jeux pour les familles, de visites virtuelles… tout a été pensé pour que l’expérience – et le plaisir – soient complets pour tous.

La Villa Majorelle est labellisée « Maison des Illustres » 

Individuels 
Réservation des billets en ligne sur le site du musée de l’Ecole de Nancy Musee-ecole-de-nancy.fr  ou sur tickeasy villamajorelle-nancy.tickeasy.com 
Ouverture 

  • Du mercredi au dimanche
  • Le matin de 9h à 12h pour les groupes
  • L’après-midi de 14h à 18h pour les visiteurs individuels

Fermetures : 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 1er novembre et 25 décembre

Cet article vous a plu ?

Merci d'avoir voté !

Parce que votre avis compte pour nous, dites-nous si cet article vous a été utile.

Note moyenne : (4/5)
0
Publicité